Pour les patients, #nejamaisrenoncer à...

btn close
  • face
  • twi
  • in
img img

Jean-Frédéric Petit-Nivard, Responsable du Développement des Partenariats

L’open collaboration nous permet d’aller plus loin dans la recherche sur le cancer

Nous développons plusieurs projets notamment Epidemium qui est un projet sur l’open data en collaboration avec un laboratoire communautaire, La Paillasse. L’open collaboration nous permet d’aller plus loin dans la recherche que l’on peut faire sur le cancer. En impliquant des experts de la data, des médecins, des mathématiciens, nous découvrons de nouvelles choses et notre volonté est d’aller beaucoup plus loin dans la recherche. Cela nous ouvre des portes, un nouvel horizon. Avec Epidemium, notre souhait c’est d’aller justement aborder, découvrir, les nouvelles choses sur ces sujets. Pour les patients ne jamais renoncer signifie explorer de nouveaux territoires qui peuvent être difficiles mais qui vont apporter de nouveaux résultats.

img img

Interface tactile nouvelle génération pour l’open collaboration en Big Data

Nous soutenons Epidemium, le premier programme de recherche participatif en épidémiologie du cancer

La recherche en santé produit de plus en plus de données. Mais si ces « Big Data », ne sont pas stockées, traitées et analysées, elles ne livreront pas leur plein potentiel. Or elles représentent un formidable moyen d’explorer de nouveaux territoires et de mieux comprendre l’origine et le mécanisme des maladies. C’est pourquoi, Roche collabore avec les acteurs de la recherche en partageant ses données.

Ce modèle de recherche – qui renouvelle les schémas traditionnels – est extrêmement prometteur pour l’avenir. Roche s’y engage pleinement en co-construisant « Epidemium », le premier programme de recherche participatif en épidémiologie du cancer et véritable outil d’aide à la décision thérapeutique. Parce qu’être plus ouvert, c’est être plus efficace pour demain. C’est le sens de l’Open Data.

img img